Message de Michel VAUTROT……

 

Michel Vautrot

 

Chères et chers collègues,

Une nouvelle saison sportive s’annonce avec, j’en suis certain, la même motivation qui a toujours été la vôtre.

J’ai toujours dit que « si le football n’a pas été inventé pour les arbitres, il ne peut pas se dérouler sans eux ». C’est une évidence que certains acteurs semblent trop souvent oublier sur nos terrains en faisant de vous des cibles faciles oralement ou, malheureusement, physiquement.  Ils oublient que ce sont eux qui sont venus vous chercher puisqu’à la création du football il n’y avait pas d’arbitre et que la condition d’être humain a eu vite fait de démontrer que les joueurs ne pouvaient pas s’auto-discipliner.

Vous pouvez donc être légitimement fières et fiers d’être des juges sportifs au service du jeu et donc des joueurs. A mes yeux vous n’êtes pas leurs ennemis, mais des complices.

Il y a 56 ans (!), je prenais ma première licence d’arbitre. Dans la foulée, avec Bernard AMIOTTE (fédéral 1) et quelques anciens nous avons milité pour la création d’une association reconnue puisque ce n’est pas une formule en l’air que de dire « l’Union fait la force ».

C’est ainsi que l’Union Comtoise des Arbitres avait vu le jour en rejoignant rapidement l’UNAF au niveau national.

Les plus jeunes ne peuvent naturellement pas savoir combien les pionniers ont payé de leurs personnes (parfois au détriment de leurs carrières) pour que le mouvement associatif s’impose dans le paysage footballistique régional pas spécialement habitué à une représentation certes positive mais souvent combative pour l’intérêt de TOUS nos collègues.

Voilà donc 56 ans que je cotise à une amicale car j’ai toujours cru  à la force conviviale de notre corporation.

Et comment aller défendre la personne de l’arbitre et l’image de l’arbitrage si cette association n’a pas un pourcentage représentatif d’adhérents ?

 Il me faudrait trop de place pour énumérer ici toutes les avancées permises par l’action de nos associations successives. Et je n’ai pas oublié les sanctions disciplinaires prises un triste mois de Juillet 1990 par notre Ligue contre les arbitres fédéraux qui avaient manifesté leur solidarité aux arbitres des divisions régionales…

Au moment historique de la fusion entre nos deux Régions, l’arbitrage Comtois a été oublié pour de multiples raisons. Ce n’est pas une critique, mais un constat : sur la quinzaine de membres de la CRA deux seulement sont francs-comtois.

Force aussi est de reconnaître que notre AFAF a été trop absente pour peser dans les débats et les orientations cruciales à cette époque.

Je me réjouis donc qu’une nouvelle dynamique se soit instaurée à l’aube de cette nouvelle saison et j’ai été convaincu du bienfondé de ce renouveau attendu en découvrant autour de la table la majorité de nos forces vives. Il y avait, malgré la  période de vacances,  nos « têtes de gondoles » (les fédéraux), des anciens, des jeunes de tous les niveaux avec le soutien de Didier VINCENT et Jean-Marie ROBELIN, nos deux seuls membres de la CRA actuelle.

Le duo de tête constitué par Claude RAVIER et Charles MONNIER (Président national des Lois du jeu et ancien Vice-Président de la Ligue de FC)  est un gage de crédibilité, de sagesse mais aussi de détermination au service de TOUS les arbitres. Ils ont déjà su constituer autour d’eux une équipe de qualité et riche en diversité.

J’ai été longtemps militant actif de l’UNAF régionale et Nationale (Vice-Président) et je respecte le choix démocratique de nos arbitres.

Mais je ne peux pas oublier l’attitude ignoble, lorsque j’étais à la tête de l’arbitrage national, du Président de ladite Union (!) qui se vantait médiatiquement d’avoir fait tomber le « monument de l’arbitrage français »… Il se gardait bien  de dire qu’il avait utilisé un faux document alors que  je combattais des dérives nauséabondes de certains fédéraux qui ont fait un tort énorme à notre corporation.

Contre mon gré (car j’avais compris les risques de la désunion) , une association AFAF s’est créée au niveau national sous l’impulsion d’Anthony LLEWELYN  toujours Président (et représentant de l’arbitrage dans la Haute autorité fédérale). Elle s’est déclinée comme un seul homme en Franche Comté, (avec des leaders  courageux comme Stéphane  MOULIN, Sébastien MOREIRA et autres amis régionaux sans se préoccuper de leurs carrières)  ce qui avait été pour moi, dans la tourmente, un baume au cœur de me savoir soutenu par les « miens » que je n’ai jamais trahis et qui me l’ont toujours bien rendu.

Dans la vie il faut savoir pardonner mais seulement à ceux qui se sont excusés …

Après ce que j’avais vécu, beaucoup se seraient retirés sous leur tente pour ne plus entendre parler d’arbitrage : mais jamais je n’aurais voulu quitter « mes » arbitres francs comtois qui sont toutes et tous ma fierté et ma raison d’être dans la famille des merveilleux gens du sifflet.

Après ces rappels pour nos plus jeunes, je formule le souhait que chacun mesure l’importance d’une adhésion pour donner une légitimité à ceux qui viennent de sacrifier un peu plus leur vie familiale et professionnelle pour être vos porte-paroles.

 Et pas seulement sur le seul plan « assurance » pour la défense de ceux qui sont agressés lâchement, même si c’est important dans ces cas odieux d’être défendu moralement et juridiquement.

Avec toute mon affection arbitrale –

M.V.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.